Maurice Maeterlinck

Un an à peine après la création de PEN Club lors d’un dîner à Londres, naissait PEN Club Belgique. C’était en 1922. PEN club Belgique devenait un des premiers centres nationaux avec les USA et la France. Huguette de Broqueville, présidente de PEN Belgique jusqu’à son décès en 2015, avait décrit la création de ce centre belge : « Le Centre français de Belgique fut fondé à l’initiative de Louis Piérard, journaliste et grand voyageur. C’est à sa fille Marianne Pierson-Piérard, nommée plus tard vice-Présidente du Centre, que l’on doit le récit de la réception de son père et d’elle-même (alors jeune fille) à Londres en 1922 par M. Galsworthy et Mrs Dawson-Scott (fondatrice de PEN). Le secrétaire de Louis Piérard fut Pierre Bourgeois, poète intellectualiste. Robert Vivier fut le secrétaire entre 1924 (date à laquelle une section allemande est intégrée au réseau international) et 1932. Un annuaire des membres fut publié en 1934. Parmi les principales réceptions, on peut citer celles de Jean Giraudoux, Blasco Ibanez, Colette, Panaït Istrati (en 1927) qui, au bout de deux jours, a « fui les emPENnés belges qui portent le soir un habit » (queue de pie). L’écrivain mexicain Francisco Orozco Munoz a consacré deux livres à la Belgique (1934).

 

Louis Piérard, fondateur du premier PEN Club belge ?

Louis Piérard est né en 1886 à Frameries et mort à Paris en 1951. Ecrivain et militant politique socialiste. A 23 ans, il est élu député de Mons. Pendant 33 ans, son activité parlementaire l’orientera vers la défense des artistes et des écrivains et l’organisation des loisirs pour les travailleurs. Il est à l’origine du Fonds national de littérature. « Il fut l'ami des grands écrivains de son temps : Verhaeren, Elskamp, Maeterlinck, mais aussi de nombreux écrivains français et étrangers. Il fut enfin l'ami des artistes qu'il défendit sa vie durant, organisant les premières grandes expositions d'artistes belges à l'étranger. Journaliste, il collabora au journal Le Soir puis au journal Le Peuple, organe de son parti. Il collaborait en même temps à de nombreux journaux étrangers comme The Times de Londres et La Prensa de Buenos-Aires, sans parler des nombreuses revues françaises et belges. Il écrivit Visages de la Wallonie (réédité par Labor, Bruxelles, 1980), de même que de nombreuses critiques d'art. Il entre en 1949 à l'Académie royale de langue et de littérature françaises. » (Wikipédia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Piérard  )

En 2015, était rééditée la biographie qu’il consacra à van Gogh : « La vie tragique de Vincent Van Gogh »

La première page de la liste des membres du

PEN CLUB BELGE D’EXPRESSION FRANCAISE

1957

Président : Robert Goffin

Vice-présidents : Carlo Bronne et Constant Burniaux

Commissaire trésorier : Philippe Jones

Exploration dans les archives de pen Belgique déposées par Carlos de Radzitsky aux AML: (Archives et Musée de la littérature - http://www.aml-cfwb.be ). Plusieurs cartons, non catalogués ni archivés, contiennent des documents concernant pen Belgique. Le plus ancien est l’acte fondateur du premier « Club des écrivains belges» daté du 1er octobre 1922. Pen club Belgique est, avec la France et les Etats-Unis, le plus ancien centre de PEN International, ce dernier ayant été créé en 1921. Dès 1922, la Belgique constituait la première mouture de ce qui est aujourd’hui « pen club Belgique », le centre francophone belge de l’association internationale PEN.

Les plus grands écrivains belges ont appartenu au Pen dont le moindre n’est pas le Prix Nobel Maurice Maeterlinck qui fut aussi président international de l’association.

Ci-dessous l’acte fondateur de ce qui est aujourd’hui pen club Belgique et qui s’appelait alors : « Club des écrivains belges»

Acte fondateur du premier « Club des écrivains belges» daté du 1er octobre 1922

© 2016 Agnès Leuridan - Home Sweet Web

  • Facebook Social Icon
  • Vimeo Social Icon
  • YouTube Social  Icon