Journée de l'écrivain en prison 2018: Oleg Sentsov

November 15, 2018

 

 

   L'écrivain et cinéaste ukrainien Oleg Sentsov purge une peine de vingt ans de prison sur la base de fausses accusations d’actes terroristes, après un procès inique par un tribunal militaire russe, entaché d’allégations de tortures. Il est actuellement détenu dans la colonie pénitentiaire de Labytnangi en Sibérie dite « l’ours polaire », à des milliers de kilomètres de son domicile et de ses proches en Crimée. Il a récemment passé 145 jours en grève de la faim, appelant à la libération de tous les prisonniers ukrainiens détenus en Russie pour des considérations politiques. Il a mis fin à sa grève le 6 octobre 2018, craignant d’être alimenté de force.

 

PEN International pense qu'Oleg Sentsov a été emprisonné pour son opposition à l’occupation et à « l’annexion » illégale de la Crimée par la Russie et appelle les autorités russes à le libérer immédiatement. L’organisation demande en outre aux autorités russes de respecter ses droits humains, notamment l’interdiction de la torture et autres formes de mauvais traitements, ainsi que son droit à des soins médicaux.

 

Passez à l'action : partagez sur Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux en utilisant le hashtag #ImprisonedWriter

 

 

Lancez des appels aux autorités russes :

 

  • De libérer immédiatement Oleg Sentsov ;

 

  • De respecter les droits humains d’Oleg Sentsov, notamment l’interdiction de la torture et autres formes de mauvais traitements, ainsi que son droit à des soins médicaux ;

 

  • De renvoyer en Ukraine tous les ressortissants ukrainiens arrêtés en Crimée et actuellement détenus en Russie, conformément au droit international, et de libérer tous ceux détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d'expression.

 

Envoyez vos appels à :

 

Président de la Fédération de Russie

Vladimir Vladimirovich Putin

Ul. Ilyinka, 23

Moscow, 103132

Russie

 

Des appels électroniques peuvent également être envoyés au lien suivant : http://letters.kremlin.ru/letters/send 

 

Procureur général de la Fédération de Russie

Yuriy Yakovlevich Chaika

Prosecutor General’s Office

Ul. B.Dmitrovka, d.15a

125993 M

 

Médiatrice des droits humains de la Fédération de Russie

Tatiana Nikolaevna Moskalkova

Ul. Miasnitskaia, 47

107084, Moscow

Russie

 

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Fédération de Russie dans votre pays. Leurs coordonnées sont disponibles aux liens suivants : https://embassy.goabroad.com/embassies-of/russia

 

Nous vous encourageons en outre à vous adresser à votre ministère des Affaires étrangères et à vos représentants diplomatiques en Russie, leur demandant de faire valoir le cas d’Oleg Sentsov lors d’échanges bilatéraux. 

 

 

Envoyer un message de soutien

 

Oleg Sentsov a bénéficié d’un soutien exceptionnel lors de sa grève de la faim. Nous remercions tous ceux qui lui ont envoyé un message et vous encourageons à continuer de lui écrire. Suite à sa grève de la faim et aux dommages graves pour sa santé, nous sommes convaincus qu’il a besoin de notre soutien plus que jamais.

 

Tous les messages doivent être rédigés en russe. Si vous ne parlez pas russe, veuillez trouver un modèle ci-dessous:

 

Cher Oleg, je vous souhaite santé et courage et espère que vous serez bientôt libéré. Nous pensons tous à vous et exprimons notre solidarité et respect.

 

Дорогой Олег, желаю Вам крепкого здоровья и сил, и надеюсь, что Вы скоро будете освобождены. Мы все думаем о Вас и поддерживаем в знак солидарности и уважения.

 

Adresse 

 

Oleg Gennadievych Sentsov, district autonome de Yamalo-Nenetsky, Labytnangi, Severnaya St, 33, Fédération de Russie, 629400

 

629400 Ямало-Ненецкий автономный округ, город Лабытнанги, улица Северная 33, Сенцову Олегу Геннадьевичу, Россия

 

 

Publicité

 

La grève de la faim d’Oleg Sentsov a attiré une attention considérable sur son sort et nous tenons à remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées. Afin de poursuivre sur cette lancée, nous encourageons les membres de PEN à continuer de :

 

  • Publier des articles et opinions dans votre presse nationale ou locale soulignant le cas d’Oleg Sentsov ;

 

  • Partager des informations sur Oleg Sentsov et vos activités de campagne dans les médias sociaux ; veuillez utiliser #FreeSentsov ;

 

  • Organiser des évènements publics, des conférences de presse et des manifestations ;

 

 

Merci de nous tenir au courant de vos activités et de nous envoyer des informations sur vos actions. Nous en avons besoin afin de mesurer l’impact de notre campagne pour Oleg Sentsov.

 

Réseaux sociaux : utilisez les hashtags #ImprisonedWriter et #FreeSentsov.

 

Tweets suggérés :

 

  • @PutinRF_Eng, Oleg Sentsov n’aurait jamais dû passer un seul jour derrière les barreaux. Libérez-le immédiatement #FreeSentsov #ImprisonedWriter

 

 

  • Pour la journée mondiale de l'écrivain en prison rejoignez PEN et agissez pour l’écrivain et cinéaste emprisonné Oleg Sentsov #ImprisonedWriter #FreeSentsov

 

En russe :

 

  • @ПутинRF_Eng, Олег Сенцов не должен был провести ни дня за решеткой. Немедленно освободите его #FreeSentsov #ImprisonedWriter

 

  • В День писателей-заключенных присоединитесь к ПЕН и приобщитесь к акции поддержки заключенного писателя и режиссера Олега Сенцова #ImprisonedWriter #FreeSentsov

 

En ukrainien :

 

  • @ПутинRF_Eng, Олег Сенцов не повинен був провести за ґратами ані дня. Негайно звільніть його #FreeSentsov #ImprisonedWriter

 

  • У День письменників за ґратами приєднайтеся до ПЕН та долучіться до акції на підтримку ув’язненого письменника і режисера Олега Сенцова #ImprisonedWriter #FreeSentsov

 

 

Complément d’information

 

   L’écrivain et cinéaste ukrainien Oleg Sentsov a participé aux manifestations d’Euromaïdan qui ont entrainé le départ de l’ancien président ukrainien Viktor Yanukovytch en février 2014. Il a aidé à livrer de la nourriture aux soldats ukrainiens après l’occupation et « l’annexion » de la Crimée par la Russie en février-mars 2014. Oleg Sentsov dit avoir été arrêté par les services de sécurité russes à son appartement en Crimée le 10 mai 2014. Il dit avoir subi une interrogation brutale de trois heures qui comportait des coups violents, des épreuves de suffocations et des menaces d’agression sexuelle.

 

Son arrestation a été officiellement enregistrée le 11 mai 2014 pour « suspicion de complot d’actes terroristes » et adhésion à un groupe terroriste (le groupe d’extrême droite ukrainien, Pravyi Sektor). Il a été amené en Russie le 23 mai 2014 où il a passé un an en détention provisoire. Il a été éventuellement accusé d’avoir créé une antenne d’un groupe terroriste, d’incendie criminel et d’avoir comploté pour faire exploser une statue de Lénine, des accusations qu’il rejette. Suite à un procès qui a été largement condamné en dehors de la Russie, dans lequel le témoin clef du procureur a rétracté son témoignage en disant qu’on le lui avait arraché sous torture, Oleg Sentsov a été trouvé coupable et condamné à 20 ans de prison par le tribunal militaire de Rostov-sur-Doon le 20 août 2015. Sa sentence a été confirmée en appel le 24 novembre 2015. En octobre 2016, les autorités russes ont refusé une demande d’extradition d’Oleg Sentsov vers l’Ukraine en affirmant qu’il était devenu citoyen russe suite à l’occupation et « l’annexion » de la Crimée.

 

Oleg Sentsov a entamé une grève de la faim le 14 mai 2018, appelant les autorités russes à libérer tous les ressortissants ukrainiens emprisonnés en Russie pour des considérations politiques. Le 15 juin 2018, il a été admis en soins intensifs. Ses problèmes cardiaques et rénaux se sont considérablement aggravés et il a été mis sous perfusion de glucose. En août 2018, il a informé sa famille qu’il était privé de lettres et qu’il demeurait dans un « vide informationnel ». Les autorités pénitentiaires lui ont redonné accès à sa correspondance suite à une mobilisation internationale. Le 5 octobre 2018, il a écrit une lettre dans laquelle il se disait obligé de mettre fin à sa grève de la faim, craignant d'être alimenté de force. Il a déclaré avoir perdu 20 kilos et avoir subi des dommages irréparables pour sa santé.

 

De nombreux responsables et organisations internationales et régionales ont demandé la libération immédiate d’Oleg Sentsov, parmi lesquelles des experts des Nations unies, le Parlement européen et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Svetlana Alexievitch, Tom Stoppard, Margaret Atwood, Ian Rankin, Ken Loach, Mike Leigh, Stephen Fry et Yann Martel sont parmi ceux qui ont récemment rejoint PEN et exprimé leur solidarité avec Oleg Sentsov.

 

   Oleg Sentsov est le lauréat du prix Sakharov 2018 pour la liberté de pensée du Parlement européen. Le Président du Parlement européen Antonio Tajani a déclaré : « Par son courage et sa détermination, en mettant sa vie en danger, le réalisateur Oleg Sentsov est devenu un symbole du combat pour la libération des prisonniers politiques retenus en Russie et à travers le monde. En lui remettant le Prix Sakharov, le Parlement européen exprime sa solidarité envers sa personne et sa cause. Nous demandons qu'il soit immédiatement libéré. Son combat nous rappelle qu'il est de notre devoir de défendre les droits de l'homme partout et en toute circonstance. »

 

Liberté d'expression en Russie et en Crimée

 

   Pour plus d’information la liberté d’expression en Russie, veuillez consulter le rapport de PEN International, PEN Moscou et Saint-Pétersbourg PEN intitulé Russia’s Strident Stifling of Free Speech 2012-2018.

 

Le rapport, publié en octobre 2018 en anglais et en russe, montre comment des lois répressives adoptées depuis 2012 restreignent sévèrement les droits à la liberté d’expression, d’opinion et d’information. Il décrit la détérioration de la liberté des médias, à travers le contrôle des médias par l’État et l’immense pression exercée sur les journalistes indépendants pour qu’ils ne s’écartent pas de la ligne officielle et n’assurent pas la couverture des points de vue critiques. Il analyse les poursuites et condamnations de plusieurs personnes pour considérations politiques et montre également comment la liberté artistique et la littérature sont menacées.

 

Pour plus d’information sur la liberté d’expression en Crimée, veuillez consulter le rapport de PEN International Freedom of Expression in Post–Euromaidan Ukraine: External Aggression and Internal Challenges, publié en septembre 2017 en anglais. PEN International continue d'appeler à une résolution pacifique du conflit en Ukraine.

 

 

Pour plus d’information veuillez contacter Aurélia Dondo

PEN International, Koops Mill,

162-164 Abbey Street, Londres, SE1 2AN, UK Tél.: +44 (0) 20 7405 0338, e-mail: Aurelia.dondo@pen-international.org

 

 

#ImprisonedWriter

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Assemblée générale 2019 de PEN Belgique

May 30, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents

November 26, 2019