Journée de l'écrivain en prison 2018: Miroslava Breach Velducea

November 15, 2018

 

 

   La journaliste chevronnée Miroslava Breach Velducea a été touchée à plusieurs reprises par balle à la tête devant sa maison à Chihuahua le 23 mars 2017. Breach Velducea, âgée de 54 ans, était une journaliste réputée dont les vingt années de carrière se sont axées sur des questions politiques et sociales, couvrant souvent la corruption. Ses travaux les plus récents ont révélé des liens entre des politiciens locaux et des cartels de drogue. Elle a travaillé comme correspondante pour le journal national La Jornada et a collaboré avec plusieurs autres médias. Peu de temps avant son meurtre, Breach avait dirigé une enquête de corruption. Le procureur spécial fédéral chargé d'examiner les crimes contre la liberté d'expression (Fiscalía Especial para la Libertad of Expresión - FEADLE) a ouvert une enquête sur son meurtre.

 

En décembre 2017, la police fédérale a arrêté un associé de Los Salazares - une organisation criminelle affiliée au cartel de Sinaloa - qu'elle a inculpé en tant que cerveau (auteur intellectuel) du crime. Les autorités demandent une peine de prison de 70 ans. Une personne soupçonnée d'être l'un des auteurs (auteurs matériels) du crime aurait été retrouvée morte dans l'État de Sonora en décembre 2017. D'autres personnes soupçonnées d'avoir participé à son assassinat sont toujours en cavale.

 

   Les autorités fédérales auraient clairement indiqué dans l'acte d'accusation que Breach Velducea avait été assassinée en représailles directes de son travail en tant que journaliste. Les éléments de preuve mènent à un rapport publié en 2016 dans lequel Breach Velducea indiquait que les deux principaux partis politiques avaient présenté des candidats liés au crime organisé pour des postes de maire dans plusieurs municipalités. Elle a rapporté que l'un de ces candidats était le neveu du dirigeant de Los Salazares. La révélation aurait entrainé le retrait de sa candidature.

 

Le Mexique reste le pays le plus dangereux au monde où travailler comme journaliste. Au moins 96 écrivains et journalistes de la presse écrite ont été tués depuis 2004, tandis que 11 autres ont disparu. À ce jour, en 2018, au moins six journalistes de la presse écrite ont été assassinés dans divers États de la République. Peu de ces crimes ont été résolus de manière satisfaisante, malgré l'existence du FEADLE. Dans les cas où des poursuites judiciaires ont été engagées, rares sont celles qui traduisent en justice les auteurs des attaques. L'impunité pour de tels crimes perpétue un cercle vicieux de violence. Les écrivains et les journalistes continuent à faire face à de grands risques - menaces de mort, attaques ou poursuites judiciaires - afin d'exercer leur droit à la liberté d'expression. Au cours de l’année écoulée, les ressources économiques consacrées au mécanisme fédéral de protection des défenseurs des droits de l’Homme et des journalistes (Mecanismo de Protección para Personas Defensoras de Derechos Humanos y Periodistas) ont été réduites et il est à craindre qu'il n'y ait plus de fonds du tout entre octobre 2018 et avril 2019, laissant ainsi des centaines de journalistes et de défenseurs des droits de l'Homme sans protection.

 

Passez à l'action : partagez sur Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux en utilisant le hashtag #NoImpunity #ImprisonedWriter

 

 

Lancez des appels aux autorités mexicaines :

 

  • félicitant les progrès accomplis jusqu'à présent dans l'enquête sur l'assassinat de la journaliste Miroslava Breach Velducea, mais exhortant les autorités à traduire en justice tous les responsables du crime - les coupables et les cerveaux de l’opération ;

 

  • appelez-les à mettre fin au climat d'impunité pour les crimes contre les écrivains et les journalistes, notamment l'assassinat d'au moins 96 écrivains et journalistes de la presse écrite depuis 2004 ;

 

  • exhortez-les à veiller à ce que tous les cas d'assassinats, d'agressions et de menaces dirigés contre des écrivains et des journalistes fassent l'objet d'enquêtes promptes, complètes et impartiales, assurant ainsi que les auteurs et les cerveaux soient traduits en justice ;

 

  • soulignez l’importance du mécanisme fédéral de protection et le fait qu’il dispose des ressources financières, humaines et techniques nécessaires pour s’acquitter de sa mission.

 

Envoyez les appels au :

 

Président

Lic. Enrique Peña Nieto

Président de la République Mexicaine

Résidence officielle Los Pinos Casa Miguel Alemán

Col. San Miguel Chapultepec, C.P. 11850, DISTRITO FEDERAL, México

Fax : (+ 52 55) 5093 4901/ 5277 2376

E-mail : enrique.penanieto@presidencia.gob.mx 

Vous pouvez également envoyer des messages via le site web de la présidence :

http://www.presidencia.gob.mx/contacto/

Salutation : Señor Presidente/Dear Mr President/M. le Président

 

Ministère de l’intérieur

Miguel Ángel Osorio Chong Secretaría de Gobernación Bucareli 99, Col. Juárez, Del. Cuauhtémoc, C.P. 06600 Ciudad de México, Mexique Twitter : @osoriochong

E-mail : secretario@segob.gob.mx

Salutation : Dear Minister/Sr. Secretario/M. le ministre

 

Procureur spécial pour les crimes contre la liberté d'expression (Fiscalía Especial de Atención a Delitos en contra de la Libertad de Expresión – FEADLE)

Lic. Ricardo Celso Nájera Herrera

Fiscal Especial

E-mail : ricardo.najera@pgr.gob.mx

 

Envoyez des copies à l'ambassade du Mexique dans votre propre pays. Les adresses des ambassades sont disponibles ici.

 

Publicité

Nous encourageons les membres de PEN à continuer de :

 

  • publier des articles et vos opinions dans votre presse nationale ou locale mettant en lumière le cas de Miroslava Breach Velducea ;

 

  • partager des informations sur Miroslava Breach Velducea et vos activités de campagne via les réseaux sociaux ; utilisez les hashtags #NoImpunity et #ImprisonedWriter ;

 

  • organiser des évènements publics, des conférences de presse et des manifestations.

 

Tenez-nous informés de vos activités et envoyez-nous des rapports sur les actions que vous entreprenez. C’est vraiment important car cela nous permet de surveiller l’impact de notre campagne sur le cas de Miroslava Breach Velducea.

 

Réseaux sociaux : utilisez les hashtags #ImprisonedWriter et #NoImpunity.

 

Tweets suggérés :

 

  • #Mexico doit mettre fin au climat d'impunité pour les crimes commis contre des écrivains et des journalistes, notamment l'assassinat d'au moins 96 écrivains et journalistes de la presse écrite depuis 2004 #NoImpunity #ImprisonedWriter

 

  • Durant la journée #ImprisonedWriter, rejoignez PEN et prenez part aux agissements en faveur de la journaliste assassinée Miroslava Breach #NoImpunity #ImprisonedWriter

Pour plus de détails, contactez Emma Wadsworth-Jones, PEN International,

Koops Mill, 162-164 Abbey Street,

Londres, SE1 2AN,

Royaume-Uni.

Tel : +44 (0) 20 7405 0338

e-mail : emma.wadsworth-jones@pen-international.org

 

#ImprisonedWriter

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Assemblée générale 2019 de PEN Belgique

May 30, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents

November 26, 2019

Please reload

Archives