Hommage à Liu Xiaobo, membre PEN et Prix Nobel de la Paix

July 16, 2017

 

Liu Xiaobo, lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2010 (représenté par une chaise vide lors de la cérémonie pour cause d’emprisonnement), est mort ce jeudi 13 juillet. PEN rend hommage à son membre actif, qui était à la fois écrivain, critique littéraire et activiste des droits de l'homme. Toutes nos pensées vont à son épouse et à sa famille.

 

Liu Xiaobo a passé les huit dernières années de sa vie dans la prison de Jinzhou (nord-est de la Chine), avec peu ou pas d'accès à ses amis, à sa famille ou à des collègues. Ancien président du Centre PEN Indépendant Chinois (ICPC) et membre actif de PEN, Liu a été arrêté en décembre 2009 et accusé d'incitation à la subversion du pouvoir de l'État, avec une peine de 11 ans de prison. #WithLiuXiaobo

Son épouse, la poétesse et photographe Liu Xia, n'a été autorisée à lui rendre visite qu'une fois par mois sous la supervision des gardiens de prison. Liu Xia a, elle aussi, passé presque toute la durée de la détention de son mari en résidence surveillée, détenue sans inculpation.

#FreeLiuXia

 

Liu Xiaobo est né à Jilin, province limitrophe à la Corée du Nord dans une famille d'intellectuels. Après son BA en Littérature à Jilin, il commence à publier des critiques à propos de la doctrine officielle du régime mais aussi du Confucianisme. Après avoir publié son premier livre en 1987 et obtenu son PhD en 1988, il part enseigner en Occident dont il prône les valeurs. Mais les manifestations de la place Tiananmen en 1989 le font revenir en Chine où ses œuvres seront interdites. Il invite les Chinois à abolir la lutte des classes au profit du  dialogue. Pro-occidental, il reste critique et dira lors d'une de ses visites aux Etats-Unis que "Western civilization, while it can be useful in reforming China in its present stage, cannot save humanity in an overall sense".

 

En 2010, il se voit attribué le prix Nobel de la Paix. Alors qu'il est en prison et que son épouse est assignée à résidence, son avocat déclarera qu’«une chaise vide pour le lauréat rappellera au monde que Liu Xiaobo croupit en prison et que la situation des droits de l'homme en Chine mérite l'attention de la communauté internationale ». 

 

Les idées de Liu lui ont valu 4 emprisonnements 

  1. 1989 - 1991 : à l'issue des manifestations de la place Tiananmen, inculpation pour diffusion de messages incitant à un comportement contre-révolutionnaire

  2. 1995 - 1996 : implication dans le mouvement démocratique et des droits de l'homme et expression en public de la nécessité de corriger les erreurs du gouvernement après la révolte étudiante de 1989 

  3. 1996 - 1999 : trouble de l'ordre social

  4. 2009 - 2020 : subversion du pouvoir de l'État suite à la rédaction de la charte 08 (manifeste dont il est l'auteur principal signé par plus de 303 intellectuels chinois et militants des droits de l'homme pour promouvoir la réforme politique et le mouvement démocratique chinois dans la République populaire de Chine). 

Please reload

Posts à l'affiche

Assemblée générale 2019 de PEN Belgique

May 30, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives