Pascale Bourgaux, grand reporter

June 1, 2016

 

Dans le cadre des Grandes Rencontres de PEN Club Belgique, le 6 juin à 17 heures au Palais des Académies, Pascale Bourgaux, grand reporter répondra aux questions de Jean Jauniaux, Président de PEN club Belgique à propos de ses deux ouvrages: 

 

« Les Larmes du Seigneur afghan » (Dupuis)  

et «  Moi, Viyan, combattante contre Daech » (Fayard)

 

 

Les larmes du seigneur Afghan

Mars 2010, la grand reporter Pascale Bourgaux part réaliser un documentaire sur un seigneur de guerre, dans un village du nord de l'Afghanistan où elle se rend régulièrement depuis dix ans. Compagnon d'armes de Massoud à l'orée de ce siècle, farouche adversaire des talibans et chef respecté, Mamour Hasan, n'a pourtant pas connu de fonction gouvernementale à la hauteur de son engagement. Contre toute attente, elle découvre que nombre de jeunes, notamment le fils du chef de la tribu, sont sur le point de basculer dans le camp taliban. Alors que le pays se débat dans une situation des plus confuses, entre guerre, luttes d'influence et corruption galopante, comment, dans ce bastion de la résistance anti-talibane, en est-on arrivé là ? "Loin des clichés et des discours politiques, cette bande dessinée nous fait découvrir la situation complexe d'un petit village afghan. Mais aussi le quotidien d'une grand reporter en pleine action, la façon dont le documentaire se construit de jour en jour, dans un pays où être une journaliste occidentale n'est pas sans danger.

- Pascale Bourgaux, Vincent Zabus et Thomas Campi ont remporté le Prix Cognito 2014 pour "Les Larmes du seigneur Afghan" lors de la 12e édition de la Foire du Livre Belge. »

 

 

 Moi, Viyan, combattante contre Daech

 « Je rêvais d’aller à l’école, comme mes frères.  C’est la guérilla qui m’a tout appris : lire, écrire, dormir à la belle étoile, manier les armes et… tuer. Je ne regrette rien. Sauf de ne pas m’être engagée plus tôt. » Viyan, jeune soldate kurde de 25 ans, a pris les armes à 18 ans pour rejoindre les rangs de la guérilla et se battre contre l’État islamique. Au sein du PKK, Viyan devient une snipeuse redoutable et l’une des commandantes kurdes de Kobané. Sous ses ordres, des dizaines d’unités mixtes. Chaque jour, Viyan mène ses amazones en première ligne de front. Les combats se font rue par rue, immeuble par immeuble. Fusil à l’épaule, elle abat les djihadistes de sang-froid. Pour elle, sur le champ de bataille, c’est la victoire ou la mort. En mai 2015, le grand reporter Pascale Bourgaux a longuement rencontré Viyan, qui lui a raconté la réalité de son quotidien. Un témoignage exceptionnel, le récit initiatique et poignant d’un destin hors normes ; celui d’une jeune fille combattant au péril de sa vie la fureur meurtrière de Daech.

 

Entrée libre et gratuite pour les membres de PEN Club Belgique et Pen Vlaanderen/ 5 € pour les non-membres (déductibles de l’achat de livres ou d’une adhésion ultérieure à PEN club Belgique)

RSVP: penclubbelgique@gmail.com

 

Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique
Palais des Académies, rue Ducale 1, 1000 Bruxelles, Belgique

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Assemblée générale 2019 de PEN Belgique

May 30, 2019

1/7
Please reload

Posts Récents

November 26, 2019

Please reload

Archives