Président: Jean Jauniaux

Jean Jauniaux est nouvelliste et romancier. Outre différentes parutions en revues, il a publié trois recueils de nouvelles et deux romans. Jean- Marie Le Clézio écrivit à propos de son premier recueil  : « Je trouve vos nouvelles saisissantes. Vous avez une grande maturité d’écriture, sans excès, sans complaisance. L’humour équilibre vos textes, nous détourne d’un excédent de gravité, nous fait entendre un autre son. Vous mêlez habilement la réalité et l’imaginaire, votre expérience vécue et votre inexpérience rêvée. »

Les histoires que raconte Jean Jauniaux baignent dans une dérision salutaire et une mélancolie ironique. Est-ce sa «belgitude» qui lui permet d’appréhender ainsi le monde par l’émotion, l’absurde ou le réalisme magique ? En juin 2009,  le Secrétaire Perpétuel de l’Académie de langue et littérature de Belgique, Jacques De Decker lui demande de devenir le rédacteur en chef de la revue littéraire Marginales, revue créée par le poète et romancier Albert Ayguesparse en 1945. En janvier 2016, il est élu président du nouveau PEN club Belgique, centre belge francophone de PEN International.

Principales publications : outre des nouvelles et articles (présentant des entretiens avec des écrivains), Jean Jauniaux a publié deux romans Les Chapeaux rouges et Les Mots de Maud, plusieurs recueils de nouvelles dont Le Pavillon des douanes (Prix des bibliothèques Belgique francophone), Les maraudeurs de l’obscur, L’année dernière à Saint Idesbald (Prix Michot de l’Académie royale de langue et littérature française de Belgique), deux essais, La faculté des lettres (consacré à l’écrivain Jacques De Decker) et Les palettes du cœur (dédié à la peintre Yvette Lichtfus). Il a également publié des nouvelles dans des recueils collectifs dont Le peuple des lumières, Un jour une librairie, et dans la revue littéraire Marginales. Ses romans et recueils de nouvelles ont été traduits et publiés en roumain. Une de ses nouvelles est en voie d’adaptation cinématographique.

Secrétaire: François-Xavier Lavenne

François-Xavier Lavenne est docteur en Langues et Lettres, collaborateur scientifique de l’Université catholique de Louvain (Belgique) et chercheur au sein centre de recherche sur l’imaginaire (CRI). Il est directeur de la Fondation Maurice Carême et président de l’Association Charles Plisnier.

Sa thèse de doctorat, soutenue à l’Université catholique de Louvain sous la direction des professeurs Georges Jacques et Myriam Watthee-Delmotte, a pour titre Céline contre Chronos. Une posture auctoriale pour défier le temps destructeur.

Ses recherches s’inscrivent dans le cadre des études de l’imaginaire et de la poétique du sujet. Il travaille, plus particulièrement, la question de l’expérience et de la représentation de la temporalité ainsi que celle des imaginaires mythiques. Il s’intéresse également aux lieux de mémoire et, en particulier, aux maisons d’écrivains.

En 2018, il prend le siège d'Alain Dartevelle (†1951-2017) au Conseil d’Administration de PEN club Belgique. Et est élu Secrétaire Général en 2019, en remplacement d’Élise Bussière, démissionnaire. 

Trésorier: Frank Pierobon

Frank Pierobon est un philosophe et dramaturge français né à Rabat en 1955. Il vit en Belgique et enseigne la philosophie à l'Institut des hautes études des communications sociales (IHECS), à Bruxelles.

Il a consacré trois livres à la philosophie critique de Kant (dont Kant et les mathématiques) et a écrit sur la tragédie antique (L’humanité tragique, contribution à une phénoménologie de l’écriture, Cerf, 2008) et le théâtre wildien de langue française (Salomé ou la tragédie du regard, La Différence, 2009). En 2012, il a publié Symptôme Avatar (Vrin) consacré au phénomène de société qu’a suscité le film de James Cameron, puis en 2015 L’œil solaire (Métispresse). Frank Pierobon écrit aussi des pièces de théâtre. Son Immer leiser a reçu le Prix Georges Vaxelaire 2009, décerné par ­l’Académie Royale de langue et de littérature française de Belgique. Enfin, il est actif aux Mardis de la Philo à Bruxelles et membre du Conseil d'Administration de PEN Belgique.

Jacques De Decker

Jacques De Decker est un homme de lettres, écrivain, dramaturge, traducteur, conférencier et journaliste.

Diplômé en philologie germanique à l’ULB, il a largement développé son activité d’adaptateur de pièces des répertoires anglo-saxon, néerlandais, allemand, et transposé plus de soixante ouvrages tant classiques que contemporains (Shakespeare, Schnitzler, Brecht…). Il a également collaboré régulièrement avec le metteur en scène Jean-Claude Idée, lequel monta quelques-unes de ses pièces originales.

La Grande Roue, son premier roman publié en 1965, eut pour modèle La Ronde de Schnitzler. D’autres suivront, tels que Parades amoureuses, publié en 1990, qui figura dans la sélection du Renaudot, ou encore Le Ventre de la baleine, publié en 1996, qui s’inspira des interrogations laissées par l’affaire Cools. En 1998, il relança la revue Marginales dont la publication avait cessé depuis quelques années. Jacques De Decker rédige aussi des nouvelles et des biographies. Selon le portrait que Thomas Depryck dresse de lui, Jacques De Decker est un auteur « multiforme » et ses activités « sont diverses, couvrent plusieurs domaines et sont pourtant animées, profondément par le même investissement total. »

En parallèle à ses activités de traducteur et auteur, il fut enseignant puis journaliste. Il est connu notamment pour son travail de critique littéraire au journal Le Soir et pour y avoir dirigé le service culturel de 1985 à 1990.  En 1997, il a succédé à Albert Ayguesparse à l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique, et en est le Secrétaire perpétuel depuis 2002.

En 2018, il prend le siège de Philippe Roberts-Jones († 1924-2016) au Conseil d’Administration de PEN club Belgique.

Christopher Gérard

Ecrivain et critique littéraire, Christopher Gérard est né à New York en 1962. Il est licencié et agrégé de philologie classique de l’Université de Bruxelles. Ancien directeur de la revue Antaios (1993-2001), il est l’auteur d’une traduction commentée du Contre les Galiléens de l’empereur Julien (Ousia, 1995) ainsi que de quatre romans aux éditions L’Age d’Homme : Le Songe d’Empédocle (Prix E. Martin), Maugis, Porte Louise et Vogelsang ou la mélancolie du vampire (Prix Indications). En 2007, L'Age d'Homme a publié son essai d'archéologie de l'imaginaire sous le titre La Source pérenne. En 2009, L'Age d'Homme a également publié Aux Armes de Bruxelles, un récit dont le personnage principal est la capitale des Ducs de Bourgogne. Ce livre a été couronné par le Prix Félix Denayer de l'Académie royale (Bruxelles).  En 2013 a paru Quolibets. Journal de lecture (L'Age d'Homme): soixante-huit portraits d'écrivains, de Jünger à Forton. Au printemps 2014 paraît son dixième livre, et son premier recueil de nouvelles: Osbert & autres historiettes (L'Age d'Homme). Il rédige des chroniques pour divers sites et revues. 

Administrateur

Nathalie Skowronek

Nathalie Skowronek est écrivain. Elle est née en 1973 à Bruxelles et est notamment l’auteur de Karen et moi (Arléa, 2011), Max, en apparence (Arléa, 2013) et La Shoah de Monsieur Durand (Gallimard, 2015).

Isabelle Wéry

Isabelle Wéry est née à Liège.
Elle est actrice formée à l'INSAS, metteuse en scène, chanteuse et autrice.
Elle écrit et met en scène les spectacles La Mort du Cochon, Mademoiselle Ari Nue, Le Bazar des Organes...
Elle crée, avec l'auteur bruxellois Thomas Gunzig, Les Origines de la Vie au Théâtre de Poche.  Avec le clown Ludor Citrik, ils montent un duo La Nudité du Ragoût dans le cadre des Sujets à Vif dans le Festival d'Avignon IN en 2008.
Elle fait partie de la Compagnie Point Zéro et parcourt le monde avec le spectacle pour acteurs et marionnettes L'Ecole des Ventriloques, écrit par Alejandro Jodorowsky (Japon, Russie, Chili, Espagne, Brésil...).

Son premier roman Monsieur René est paru aux éditions Labor en 2006.  Son second roman Marilyn désossée, édité chez MaelstrÖm, a reçu l'European Union Prize for Literature et a été finaliste du Prix Victor Rossel en 2013.  Ce livre est traduit dans plusieurs pays d'Europe.  

Jean-Baptiste Baronian

Romancier, auteur de nouvelles fantastiques, d’anthologies et de livres pour enfants, critique et essayiste, il partage sa vie entre Bruxelles et Paris. Il travaille de nombreuses années dans l’édition, notamment comme directeur de collection chez Marabout, à la Librairie des Champs-Élysées, au Livre de poche, chez Hermé, au Fleuve noir et chez NéO.
Écrivain prolifique, il publie une cinquantaine d’ouvrages, parmi lesquels Une bibliothèque excentrique, paru en 2004. Critique littéraire, il signe des articles pour des hebdomadaires belges et au Magazine littéraire.
Il est membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises.
Il est aussi président des Amis de Georges Simenon, association créée en 1987, établie à Bruxelles, qui publie périodiquement Les Cahiers Simenon. Il est actuellement membre du jury du Prix Nocturne.

Administrateur

Colette Braeckman

Colette Braeckman est une journaliste belge, née le 20 avril 1946, à Ixelles. Elle est membre de la rédaction du journal belge francophone Le Soir, responsable de l’actualité africaine et plus particulièrement de l’Afrique centrale. Elle est également chroniqueuse dans des revues et magazines, dont Le Monde diplomatique.

Les articles de Colette Braeckman sur le génocide rwandais ont été critiques envers le gouvernement français. Ceux-ci ont, à leur tour, été critiqués, notamment en France, par des personnalités défendant d’autres thèses plus favorables au gouvernement français, mais contestées : l’essayiste Robin Philpot, les journalistes Pierre Péan et Charles Onana, par l’historien Bernard Lugan, par le colonel Jacques Hogard, ainsi que par Joseph Ngarambe, rescapé du génocide des Tutsis, expert consultant auprès du TPIR, dans un entretien accordé à M. Péan et reproduit dans son livre.

Ses travaux ont été également largement repris par l’association Survie.

Administratrice

Claire-Anne Magnès

Licenciée en philologie romane (U.L.B.). Professeur de langue et de littérature françaises dans l’enseignement secondaire supérieur de 1959 à 1993. Traductrice et adaptatrice du hongrois. Critique. Chroniqueuse de langue. Rédactrice en chef de Francophonie vivante de 1989 à 2005. Membre du conseil d’administration de l’A.E.B. et du conseil d’administration de l’Association des journalistes périodiques belges et étrangers (A.J.P.B.E.). 

Administratrice

Please reload

© 2016 Agnès Leuridan - Home Sweet Web

  • Facebook Social Icon
  • Vimeo Social Icon
  • YouTube Social  Icon