1. La littérature ne connaît pas de frontières et doit rester la devise commune à tous les peuples en dépit des bouleversements politiques et internationaux.

2. En toutes circonstances, et particulièrement en temps de guerre, le respect des œuvres d’art, patrimoine commun de l’humanité, doit être maintenu au-dessus des passions nationales et politiques.

 

3. Les membres de PEN devraient à toutes les occasions employer l’influence qu’ils ont pour favoriser une bonne compréhension et un respect mutuel entre les nations et les peuples. Ils s’engagent à faire tout ce qu’ils peuvent pour dissiper toutes les haines, et à se faire les champions de l’idéal d’une humanité qui vit dans un monde égal et en paix.

 

4. PEN défend le principe de la libre circulation des idées entre toutes les nations et chacun de ses membres a le devoir de s’opposer à toute restriction de la liberté d’expression dans son propre pays ou dans sa communauté aussi bien que dans le monde entier dans toute la mesure du possible. Il se déclare en faveur d’une presse libre et contre l’arbitraire de la censure en temps de paix. PEN affirme sa conviction que le progrès nécessaire du monde vers une meilleure organisation politique et économique rend indispensable une libre critique des gouvernements et des institutions. Et comme la liberté implique des limitations volontaires, chaque membre s’engage à combattre les abus d’une presse libre, tels que les publications délibérément mensongères, la falsification et la déformation des faits à des fins politiques et personnelles.

© 2016 Agnès Leuridan - Home Sweet Web

  • Facebook Social Icon
  • Vimeo Social Icon
  • YouTube Social  Icon